Découvrez les échasses urbaines!
échasse-urbaine-1.jpgéchasse-urbaine-2.jpgéchasse-urbaine-3.jpgéchasse-urbaine-4.jpgéchasse-urbaine-5.jpg

Échasse urbaine et échasse à ressort

Échasse urbaine

Parmi les nouvelles tendances en terme de sport, on peut citer le « booking », le « powerbocking », le « flyjumper » qui sont des noms commerciaux pour désigner l’utilisation d’une paire d’échasse urbaine pour se déplacer. Tout comme les patins à roues alignées ou la planche à roulettes, l’échasse urbaine se pratique dans la ville, sur le bitume. On peut s’en servir pour se balader, faire du « freestyle » comme avec un VTT ou faire du sport tout simplement. Encore peu répandue, l’utilisation d’échasse urbaine s’étend tout doucement de pays en pays, de ville en ville. Pour se faire connaître, des associations sont créées, des fédérations sont mises en place pour organiser des journées d’initiation et de démonstration souvent sous le parrainage de sociétés commerciales. Ressemblant à des prothèses actionnées par des ressorts en fibre de verre, les échasses ont un poids moyen individuel de 4 kg. Il s’agit en fait d’échasse à ressort en souvenir des échasses en bois que mettent les acrobates de foire et de crique. De nombreux modèles sont déclinés pour s’adapter à tout type d’utilisateurs. Ainsi, on trouve aussi bien des paires d’échasse urbaine enfant que des paires pour adulte. La règle donnée par la plupart des moniteurs du « flyjumper » est de bien regarder droit devant soi, lever les genoux et écarter les jambes lorsqu’on se déplace sur échasse urbaine. Utiliser des échasses n’est pas facile au début.

échasse urbaineCependant, on éprouve les mêmes sensations que lorsqu’on s’essaie aux rollers ou au ski pour la première fois. La démarche est hésitante, mais après quelques minutes, la plupart des utilisateurs ressentent une exceptionnelle sensation d’apesanteur, très agréable, qui fait se sentir léger. Mais en fait, d’après les fabricants, plus de 98% des muscles sont utilisés, ce qui en fait un sport très complet. Les abdominaux, les fessiers, les cuisses, le haut du corps sont sollicités. Avec une paire d’échasses, on peut sauter par-dessus une barrière, un muret, des marches, etc. On peut atteindre une vitesse maximale de 40 km / heure avec les échasses aux pieds et il est possible de faire des bonds pouvant aller jusqu’à deux mètres de haut, les pas en avant peuvent aller jusqu’à trois mètres de long. Même si c’est une activité qui n’est pas encore développée sur tout le territoire et dans le reste du monde entier, elle tend à se développer. Et comme toutes les activités de rue à l’instar des patins à roues alignées, du freestyle en VTT, de la planche à roulettes, le « flyerjump » est aussi en voie de devenir un incontournable…

Origine des échasses

Le concept d’échasse urbaine a été breveté en 2003 et inspiré de l’handisport. Les termes flyjumper ou booking sont très souvent utilisés pour désigner leur utilisation. Mais en fait, le nom échasse urbaine est très approprié puisqu’en fait, il s’agit bien d’échasses, mais adaptées à un déplacement en milieu urbain. Bien développée en Allemagne et dans les pays anglo-saxons, l’utilisation de l’échasse urbaine s’étend sur tout le territoire français avec une concentration remarquée dans les villes de l’Est de la France. De manière générale, les associations des amateurs d’échasse urbaine sont souvent liées à des sites de vente d’échasses. D’ailleurs, afin de faire connaître leurs produits, les journées de démonstration et de sensibilisation sont un bon outil marketing.

Avantages et inconvénients des échasses

échasse urbaineL’utilisation de l’échasse urbaine permet de faire travailler tous les muscles du corps, c’est une activité à laquelle n’importe qui peut s’initier facilement, les enfants comme les adultes. On peut l’utiliser partout sur n’importe quel terrain. Cependant bien qu’étant très intéressant, c’est une activité qui reste encore très onéreuse. Et pour cause, il y a encore très peu d’utilisateurs et seulement deux fabricants sur le territoire français. Une paire d’échasse urbaine coûte environ 400 euros et 240 euros pour les modèles enfant. Pour que les prix puissent baisser, il faudra nécessairement que le nombre d’utilisateurs augmente et cela pourra se faire grâce à la mise en place de fédération et d’associations.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

Aucun commentaire pour le moment